Steam Shadows - Les ombres de la vapeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Steam Shadows - Les ombres de la vapeur

Message par Typhaine le Mar 17 Oct - 16:01

-"Tu veux toute l'histoire ? depuis le début ? accroche toi à ta plume, machin, parce que ça va être long."

-"Le bordel a commencé avec la petite victoria, quand les politiques ont décidé qu'une gamine pouvait diriger un pays. Moi, je m'en tamponne, mais beaucoup ont profité pour pousser une petite gueulante, avec le vote pour tous, la reconquête des colonies et la baffe que la France mérite depuis longtemps. Un beau bordel, sans compté que les affamés d'Irlande ruinent gentiment la couronne, qui doit alors piocher dans ses réserves personnelles. Genre, les fortunes privées des gros sir, tu vois ? non ? le sucre, les pierres précieuses, les gros de ce monde quoi. Bref, le bordel. Comment je sais ? je sais, t'occupe pas de ça, gamin."

-"En 1854, la c'est le pompon. tu connais l'histoire, tout le monde la connait : Rupert Stockwell grave son nom dans l'histoire avec sa mini chaudière. T'as vapo-mobile ? Stockwell. Le Zeppelin de ton papier ? Stockwell. Merde, même ma jambe c'est du métal et de la vapeur. Santé, génie, c'était ta première bourde."

-"En 1856, c'est la Pax Britannica qui voit le jour. La France capitule, le Portugal suis de près, mais pas aussi spontanément qu'on voudrait le croire, les armures a vapeur c'est mieux que les chevaux. L'intimidation, des trucs pour les grands. Bref, Victoria contraint les pays signataire de sa paix britannique à une aide financière et militaire, elle impose sa loi et se même de la politique étrangère. En bonne petite Reine, elle offre l'éducation, la modernité et la vapeur en échange de l’obéissance des pays signataire de la Pax. Hé ! qui se plaint ? la Sainte Angleterre est la première puissance mondiale. moi j'en m'en plains pas, mon Whisky est pas plus mauvais qu'avant."

-"En 1875, Victoria se fait re-couronner Impératrice de la Pax Britannica. Ouais, tu t'imagine bien que dans les colonies, ça a fait des jaloux et pas mal de pavés dans la presse étrangère. Plusieurs nations ont essayer de faire jouer leurs intérêts en plaçant leurs ressortissant au parelment britannique, mais ça a vit tourner court. En 85, L'Impératrice produit une li qui interdit le vote aux non natifs d'Angleterre. les rêves d'indépendance des pays membres de la Pax Britannica s'effondre, alors que des dizaines de petites insurrections éclatent partout dans l'empire. Les gens sont jamais contents."

-"Bon, au delà de la politique, côté mental on est pas mal, hein. Toue le monde veut son petit bout de modernité et vivre dans l'air du temps. Les gens s'habille avec soins, utilise les machines et les transports sans modération et profite de la vie, à un point tel que ça en devient presque un code social. Les gens aiment leur vie privée et s'acharne à la garder privée, justement. Du coup, ça roule plutôt bien : les gens travail et prennent leurs responsabilités, ça évité à l'état de devoir se mêler de leurs affaires. Par contre, niveau formation des jeunes gens, c'est pas encore ça. Heureusement, avec la Pax, des étudiants et des jeunes cerveaux se déplacent aux quatre coins de l’Europe pour combler les trous, et avec eux ils ramènent un petit bout de culture du pays. C'est bouillon d'idée, de confessions et de culture pour tout le monde."

-"Côté voyage, pas à se plaindre, les transports à vapeur te permettent de te balader sur terre, sur l'eau, de voler, et peut être même d'aller faire un tour au fond des mers si t'es un peu barré. Vapomobiles, dirigeables et chemins de fer sont très à la mode. Bon, c'est sur le train c'est moins cher, mais ça c'est mon point de vue, tu fait ce que tu veux de ton argent, bonhomme. Coté loisir, c'est pas mon genre, mais il y a le cinéma qui fait des trucs bien, les expositions photographiques et les peintres sont à la mode en ce moment, les arts visuels ont le vent en poupe."

-"Côté social ? ben, tu sais bien qu'avec la loi de 82, les hommes et les femmes. . . c'est le physique qui change. Ces dames peuvent prétendre à tout ce que toi et moi, mais quand même plus toi que moi, pouvons obtenir. Elles fonts leurs entreprises, exposent leurs idées, et même qu'elles votent, tiens. Par contre, faut pas pousser, ce que toi et tes potes des journaux appelez les classes sociales, ben c'est pas la joie. Les petites gens sont plus petit que jamais, coincés à se tuer dans les mines, les fonderies et les gros œuvres de ce genre. Les paysans sont un peu mieux loger que les autres, mais c'est pas la grande classe non plus. La middle class fait sont petit bonhomme de chemin et c'est un peu le four tout la dedans, des petits inventeurs aux petits commerçants, en passant par les artistes en vogue, les gens de la police et les chroniqueurs des journaux. Bien entendu, tout en haut, on a les grosses fortunes, souvent accompagnées d'un titre de noblesse, mais pas toujours. T'as du noble centenaire, de l’entrepreneur avide, de l’inventeur génial et de l'industriel au gros capital. Les gens de la noblesse d'argent côtoient ceux de la noblesse de cour, et ça se crache allégrement dans la bouche, si tu vois ce que je veux dire."

-"Bon, parler de l'empire c'est bien ,mais c'est pas ça qui nous intéresse. Pourquoi le monde est fou, c'est ça qui nous intéresse. Les gens bien appellent ça le surnaturel, l'anormal, l'extra-ordinaire. Moi j'appel ça l'enfer sur terre, mais c'est mon point de vue. le premier problème, c'est ces imbéciles de fantômes. Alors quoi ? l'au-delà c'est pas assez cosy ? bref. Quand le premier fantôme à ramener son ectoplasme, les gens ont paniquer, un peu, beaucoup en fait. C'était la fin du monde, les portes du paradis se fermaient et le jugement dernier approchait à grand pas. Aujourd'hui on sait tous que c'est des conneries, le monde a pas exploser dans une guerre divine. Par contre, les fantômes se sont multiplier. Pourquoi ? plusieurs hypothèses, aucunes ne tiens debout, lance une pièce et fait ton choix, t'auras sans doutes tord. Mais bon, les revenants, c'est pas dérangeant, en plus c'est que des gens qu'on connait, genre ta grand-mère ou l'amiral machin, c’est pas des tueur d'outre tombe. De toute façon, ils sont transparents, donc . . . non, je veux dire ils touchent pas les choses, donc ils sont pas dangereux."

-"Le vrai problème, c'est les Autres. Moi j'appel ça des Monstres. Les grand lettrés disent "Horreurs", ou "Manifestations Supra-normal". T'appel ça comment toi un loup de trois mètres, un homme qui boit du sang ou un arbre qui bouffe des gens ? moi j'appel ça un monstre. Moi mon boulot, c'est de casser du monstre. Pour ça, il faut être prévenu, il faut savoir des choses, connaitre des secrets et avoir le temps de les utiliser. Ben ouais, gamin, un vampire, ça crève pas d'une balle dans le cœur, ma belle-mère non plus, mais elle c'est spécial, c'est une belle-mère. Pour casser du monstre, faut avoir un pote médium, c'est presque obligé, mais si t'en as pas, tu peu feinter. Les medium, avec les problèmes de fantômes et les machins bizarres qui hantent les campagnes, ils reviennent à la mode. De rebouteux rabougris et de diseuses de bonne aventure, ils deviennent des medium, des ponts entre nous et les esprits, malins ou pas. Les nobles adorent les mediums, parait qu'ils peuvent lire ton avenir dans les lignes de ta mains ou dans les mèches de tes cheveux. Perso, j'ai pas essayé, et même si ça marche pas, ils sont font un paquet de fric avec leurs conneries."

-"Tu l’auras compris, l'histoire courte c'est qu'on vit dans un monde de dingue, où les machines surprenantes et farfelues côtoient les monstres et les fantômes dans une Europe à l'aube du vingtième siècle. Les ingénieurs révolutionnent et entretiennent, les soldats maintiennent l’ordre, les détectives s'occupe des problèmes du peuple, les médium s'occupe des hanteurs et des superstitieux, les artistes impressionnent, les chroniqueurs font paraitre les nouvelles du monde moderne, et tout ce petit monde danse entre les doigts crochu d'un avenir incertains."

-"Poétique, non ? bienvenu dans le monde de la vapeur, l'ami. Bienvenu dans STEAM SHADOWS."

"Sinister" Joe, medium, chasseur de monstre, octobre 1885 pour "Le New Time"
avatar
Typhaine

Messages : 176
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 24
Localisation : Par delà les montagnes embrumées

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Steam Shadows - Les ombres de la vapeur

Message par Typhaine le Mer 18 Oct - 15:33

Steam Shadows est un jeu de rôle Steam Punk, à l'ambiance tantôt sombre et occulte, tantôt déjantée et fumante, partagé entre les monstruosités qui hantent la nuit et les machines géniales qui éclairent un avenir radieux pour l’Europe.

Vous y incarnerez un détective à l’œil de lynx, un journaliste curieux, un inventeur farfelu, un cambrioleur gentleman, un noble entrepreneur, un soldat à la retraite, un médium érudit ou encore un justicier masqué, tout ce petit monde contraint à des aventures romanesques aux thèmes variés.

Remonterez vous la piste d'un meurtrier jusqu'à un temple oublié ? Déjouerez vous les plans d'un savant fou ? Ferez vous a lumière sur le mystère de la chambre jaune ?

Découvrez le à la rentrée de novembre 2017, et certains dimanches ensuite !

Joueurs présents avec certitude : Christophe, Robin.

Potentiellement : l'homme mystère de novembre.
avatar
Typhaine

Messages : 176
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 24
Localisation : Par delà les montagnes embrumées

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum